Ascenseur antisismique Green Lift conforme a la norme 81.77

La norme EN 81.77 prévoit que l’ascenseur soit conçu, conçu, fabriqué en tenant compte du degré sismique de la zone dans laquelle il est installé. La norme a été harmonisée au cours du premier semestre 2014.

Des cartes de toute l’Europe indiquant le risque potentiel de tremblement de terre ont été établies.

Aux termes de la loi, pour chaque nouveau bâtiment, l’accélération horizontale maximale (Ah) qui peut se produire lors d’un événement sismique doit être définie par le fabricant selon la région. Les critères de conception du bâtiment doivent être adaptés au niveau de risque sismique de la région où laquelle il est construit.

Selon la norme EN 81.77, tous les critères de conception de l’ascenseur doivent également tenir compte de la valeur de l’accélération (Ah).

L’installation d’ascenseurs, conformes à la norme EN 81.77 dans les zones présentant un risque sismique où les nouveaux bâtiments doivent être conçus pour répondre à des critères adaptés au niveau de risque sismique dans lequel les bâtiments sont construits, répond au bon sens et permet d’éviter d’avoir après un tremblement de terre, la non-disponibilité des ascenseurs dans les bâtiments ayant structurellement résisté au tremblement de terre.

Les installations hydrauliques nécessitent des interventions mineures afin d’être rendus conformes à la norme EN 81.77. Par conséquent, les installations hydrauliques conformes à cette norme ont un avantage concurrentiel en termes de simplicité de construction et de prix par rapport aux installations mécaniques conformes aux mêmes règles.

Les installations conformes à la norme EN 81.77 présentent les caractéristiques suivantes :

  • L’arc a des protections nécessaires pour éviter que les patins ne sortent des guides lors d’un séisme
  • Le calcul des guides prend en compte les forces d’inertie induites par l’accélération horizontale maximale (Ah)
  • Les portes de la cabine ont un bloc supplémentaire avec les mêmes caractéristiques que celle des portes d’étage, de manière à empêcher leur ouverture accidentelle
  • Pour les ascenseurs avec des déplacements supérieurs à 20 m (généralement des installations électriques), les exigences de la législation sont encore plus strictes
  • Pour les installations électriques, mais non pour les installations hydrauliques, dans le cas d’un tremblement de terre, l’installation doit arrêter son déplacement, se déplacer à une vitesse réduite jusqu’à l’étage défini, ouvrir les portes et rester hors service avec les portes ouvertes. Pour détecter le tremblement de terre, les installations électriques doivent utiliser des capteurs spéciaux. Par conséquent, les systèmes hydrauliques peuvent également assurer des déplacements, même pendant un tremblement de terre.
  • Tant pour les installations électriques que pour les installations hydrauliques, cependant, en cas de panne de courant (ce qui est une situation très fréquente en cas de tremblement de terre), il doit y avoir une alimentation électrique par batteries assurant la manœuvre d’urgence décrite ci-dessus.

Les ascenseurs antisismiques sont particulièrement adaptés aux zones à haut risque sismique, comme en Europe, l’Italie, la Grèce, la Roumanie, le Portugal, la Turquie, et certaines régions d’Espagne et de la France.

En Italie, des régions telles que la Sicile, les Alpes orientales et les territoires et les villes situées le long des Apennins du centre et du sud, des Abruzzes à la Calabre, seront soumises à des tremblements de terre à haute fréquence et intensité en raison de la nature géologique de nos terres.

En général, depuis 2002, l’Italie a été divisée en quatre zones précisément conformément à la classification de l’Institut National de Géophysique et Volcanologie (INGV) :

  • Zone 1 – C’est la zone la plus dangereuse. De très forts séismes peuvent s’y produire
  • Zone 2 – Dans cette zone, des tremblements de terre forts peuvent se produire.
  • Zone 3 – Dans cette zone, de forts séismes, plutôt rares, peuvent se produire.
  • Zone 4 – C’est la zone la moins dangereuse. Les tremblements de terre y sont rares.

ascensore antisismico

LES ASCENSEURS HYDRAULIQUES, LES INSTALLATIONS À FAIBLE VULNÉRABILITÉ SISMIQUE

Quelle que soit la conformité à la norme EN 81.77, qui régit la façon dont devraient être conçus les ascenseurs sismiques, il est important de considérer que les ascenseurs hydrauliques sont par leurs caractéristiques structurelles des installations à faible vulnérabilité sismique.

Plusieurs articles scientifiques publiés dans les revues les plus éminentes sur le secteur des ascenseurs1 en ce qui concerne les dommages causés aux équipements des ascenseurs à la suite d’événements telluriques ayant frappé l’ Italie et l’étranger dans un passé récent, sont unanimes pour affirmer que les ascenseurs à technologie hydraulique sont beaucoup moins vulnérables en cas de tremblement de terre que les ascenseurs électriques de dernière génération, qui ont un contrepoids et leur machinerie placée dans la cage d’ascenseur.

En fait, les ascenseurs hydrauliques…

  • Ne présentent pas les masses suspendues de la machine et du contrepoids
  • Le principal problème rencontré avec les ascenseurs électriques pendant les tremblements de terre concerne la fuite du contrepoids de ses guides relatifs, qui a également causé des dommages aux parois de fermeture du compartiment et parfois au toit de la cabine.
  • Leur machinerie (piston et unité de commande) est située en bas (dans la fosse du compartiment ou du moins dans ses environs immédiats)
  • Contrairement aux ascenseurs électriques (à traction), le système de secours des ascenseurs hydrauliques ne nécessite pas d’alimentation d’énergie d’urgence. Dans les installations électriques, le système de secours a besoin d’un groupe de batteries assez cher et nécessite l’intervention d’un personnel hautement spécialisé de la société d’installation. Les installations hydrauliques vice versa sont équipées d’un système de secours simple et efficace basé sur l’évacuation du fluide grâce à la force de gravité, par la pression d’un bouton placé sur le bloc de soupape, qui peut être actionné, même en cas d’absence totale d’énergie électrique, par un personnel qualifié (comme un gardien), mais non spécialisé.

En conséquence, l’incidence plus faible de « temps d’arrêt » en cas d’événements sismiques assurée par les installations hydrauliques permet souvent de les garder en marche, à certaines fins, même pendant et immédiatement après les tremblements de terre.

¹ « Tremblement de terre en Israël » par Ami Lustig – Ascenseurs Mars/Avril 1996 – « Tremblement de terre en Ombrie : les effets sur les ascenseurs » de Paolo Tattoli (Ingénieur et chercher de l’ISPESL – Institut Supérieur pour la Prévention et la Sécurité au Travail) – Ascenseurs Mars/Avril 1998 – « Elevator Safety in Seismic Regions »par Dr. F. Celik – LiftReport 2/2006 « Ascenseur antisismique » par Lazaros Asvestopoulos & Lazaros Baliktsis – Ascenseurs Novembre/Décembre 2007 – « Tremblement de terre » par Giovanni Varisco – Ascenseurs Mai/Juin 2009.